Accueil

Plan du site

La voix du coeur

La Bonne Semence

Vidéo : L'histoire de Dieu

Animation Flash

L' amour

Débuter ma vie chrétienne

4 Etapes vers la vie

Grandir c'est plaire à Dieu

Qu'est-ce que le salut ?

A la recherche de la vérité

Vos témoignages

Message du mois

Etudes Bibliques

Versets Clé

L'Action Missionnaire

En mission avec eux

Jésus T'M Junior

Musique MIDI

Oeuvre Vie Comblée

Le Magazine

La Bible

La Bible en 1 an

Qui sommes nous ?

Sites amis, Liens

Le livre d'or

Contactez-nous




JESUS M’A SAUVE DES FAUSSES DOCTRINES DES TEMOINS DE JEHOVAH !

 

« Les paroles du Seigneur sont franches comme l’or qui est passé au creuset et sept fois purifié. »

Psaumes 12 : 7

 

Bonjour, je m’appelle Chantal, je suis née en 1965 en France et je voudrais vous faire partager mon témoignage des merveilles que Jésus-Christ a fait pour moi.

 

Dans les années 1964-65 mes parents, à la recherche de Dieu, sont devenus témoins de Jéhovah. Ils m’ont donc enseigné  la doctrine de leur religion dès ma tendre enfance. Sur des livres pour enfants illustrés de belles images édités par leur société j’étudiais 1 heure par semaine avec mon père ou ma mère, et assistée aux 5 heures de réunion hebdomadaire.

 

En 1983, je me faisais baptiser par immersion ; cette décision je l’avais prise seule sans influence apparente de mes parents (mais comment en aurait-il été autrement puisque j’avais été endoctrinée depuis toujours !)…. Le cœur rempli de ces doctrines croyant que j’étais dans la seule vraie religion.

 

J’ai cru que cet enseignement était « La Vérité » jusqu’en 1995, année où  je compris par une expérience personnelle que l’âme pouvait se séparer du corps.

Il m’est arrivée une sortie hors de mon corps dans ma chambre et cet événement m’a vraiment troublé car cela allait à l’encontre de ce que l’on m’avait enseigné.

Des questions nouvelles se posèrent dans ma vie :

-   Existe-t-il une vie après la mort ?

-   L’âme est-elle éternelle ?

-   Pourquoi les témoins de Jéhovah disent que l’âme meurt avec le corps ?

   

Selon eux, l’âme c’est le corps animé du souffle de vie. Après la mort c’est le néant, il n’y a rien, ni pensées, ni souvenirs, aucune activité qu’il soit. Alors pourquoi avais-je réussi à séparer mon âme de mon corps lors de cette expérience ?

 

J’ai prié Dieu car j’étais perdue !!! J’avais une telle soif de connaître la vérité …… une gorge sèche spirituelle qui demandait l’eau de la vie !

« Seigneur, où est la vérité ? Est-ce les témoins de Jéhovah ? Je ne comprends pas car je suis sortie hors de mon corps donc je possède une âme en plus de mon corps, guide-moi… »

 

Il a répondu au printemps 1997.

 

Apprenant le décès d’un ami d’enfance, que j’avais perdu de vue ainsi que sa famille, j’ai appelé ses parents pour les condoléances d’usage. La discussion a très vite dérivé sur la religion.

Cette dame que je connaissais depuis mon enfance et qui était témoin de Jéhovah m’a demandé si moi-même  je l’étais toujours. Je lui ai répondu que je doutais de la véracité de leur religion. Elle m’a appris que maintenant elle n’était plus témoin de Jéhovah et qu’elle avait découvert la vérité en Jésus-Christ.

Je lui ai fait part de mon aventure et de mes interrogations sur la vie après la mort. Elle m’a témoigné ses nouvelles croyances et elle m’a encouragé à me tourner vers Jésus-Christ pour l’interroger personnellement, ce que je fis dans la prière.

 

Je rends gloire à Dieu de nous avoir sorti de cette religion et ce que j'ai écrit est réellement mon témoignage car ce qui m'a fait sortir de ces faux enseignements c'est la question de la vie après la mort !!!

 

C'est par amour pour moi que Jésus-Christ m'a donné tous ces textes  pour me montrer qu'Il était bien écrit dans Sa Parole que l'âme survivait après la mort !! C'est de Son amour que je témoigne, je l'ai vécu !!!

 

Je voudrais aussi aider des frères et sœurs à répondre aux objections des témoins de Jéhovah sur la question de la vie après la mort car je connais leurs croyances et les textes phares qu'ils utilisent pour nous convaincre qu'il n'y a plus rien après la mort !

 

Je n'ai pas écrit ce texte par hasard, cela faisait des années que j'y pensais et je demandais au Seigneur Jésus de m'aider à l'écrire quand le moment viendrait.

Il m'a aidé et je l'en remercie.

 

Les textes sont tirés de la bible en français courant, la nouvelle édition révisée de 1997.

Voici ci-dessous quelques textes bibliques que les témoins de Jéhovah utilisent pour expliquer leur doctrine :

 

Ecclésiaste 9 : 10

« Utilise ta force à réaliser tout ce qui se présente à toi. En effet on ne peut pas agir ni juger, il n’y a ni savoir ni sagesse là où sont les morts que tu iras rejoindre. »

 

Ce texte est pris hors contexte, je m’explique :

 Le contexte entier de l’Ecclésiaste parle de la vanité de la vie sur la terre, tout n’est que fumée….. Et qu’il faut entreprendre tout ce que ta force ou ta main trouve à faire pendant ta vie physique (dans ton corps) car après la mort, c’est terminé, nous ne pouvons plus faire les choses d’ici-bas. D’ailleurs la fin de l’Ecclésiaste pris dans son contexte le résume bien :

 

Ecclésiaste 12 : 1 à 8

«  Pendant que tu es jeune, n’oublie pas celui qui t’a crée. Souviens-toi de lui avant que ne viennent les jours du déclin et le moment où tu diras : «  je n’ai point de plaisir à vivre ».

Alors le soleil s’assombrit, la lune et les étoiles se ternissent, les nuages reviennent sans cesse après la pluie. Alors le gardien tremble de peur, l’homme vigoureux se courbe, les meunières cessent de moudre par manque de compagnie, la femme renonce à paraître à sa fenêtre. Alors la porte se referme sur la rue,  le bruit du moulin baisse, le chant de l’oiseau s’éteint, toutes les chansons s’évanouissent. On a peur de gravir une pente, on a des frayeurs en chemin, les cheveux blanchissent comme l’aubépine en fleur, l’agilité de la sauterelle fait défaut, les épices perdent leur saveur. Ainsi chacun s’en va vers sa dernière demeure. Et dans la rue, les pleureuses rôdent en attendant. Alors le fil d’argent de la vie se détache, le vase d’or se brise, la cruche à la fontaine se casse, la poulie tombe au fond du puit. Le corps de l’homme s’en retourne à la terre d’où il a été tiré et le souffle de vie s’en retourne à Dieu qui l’a donné.

Tout n’est que fumée, dit le Sage, tout part en fumée. »

 

Le sage parle du déclin de la vieillesse et de la mort d’une façon imagée et poétique, mais il veut mettre en lumière que la vie terrestre n’est que fumée. Il dit que le corps de l’homme s’en retourne à la terre d’où il a été tiré et que le souffle de vie retourne à Dieu qui l’a donné.

 

Le livre de l’Ecclésiaste a été écrit nous pour montrer que seul notre Dieu nous demandera des comptes sur toutes nos actions et qu’il faut Le respecter pendant notre vie terrestre car c’est cela qui a de la valeur à Ses yeux divins, tout le reste part en fumée.

 

Ecclésiaste 12 : 13 et 14

« Et voilà la conclusion de tout ce qui a été dit : le devoir de tout homme est de respecter Dieu en obéissant à ses ordres.  En effet Dieu demandera des comptes pour toutes nos actions, même cachées, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. »

 

C’est très important d’examiner le contexte dans lequel nous lisons un verset biblique car nous pouvons lui faire dire ce que nous voulons ; c’est grave.

Quand nous lisons la lettre d’un ami, nous la comprenons car nous la lisons dans son ensemble, la Bible c’est pareil, c’est une lettre de Dieu pour nous.

 

Je voudrais étayer davantage sur les comptes que Dieu demandera à la fin de notre vie ici-bas. L’apôtre Paul  nous explique que l’âme doit comparaître devant le Christ au ciel pour y être jugée selon ce qu’elle aura accompli durant sa vie terrestre.

 

2 Corinthiens 5 : 6 à 10

« Nous sommes donc toujours pleins de courage. Nous savons que tant nous demeurons dans ce corps, nous sommes loin de la demeure du Seigneur – nous marchons en effet dans la foi et non en voyant déjà. Nous sommes pleins de courage et nous aimerions mieux quitter ce corps pour aller demeurer auprès du Seigneur. Mais nous désirons avant tout lui plaire, que nous demeurions dans ce corps ou que nous le quittions. Car nous devons tous comparaître devant le Christ pour être jugés par lui, afin que chacun reçoive ce qui lui revient, selon ce qu’il aura fait en bien ou en mal pendant qu’il était dans son corps. »

 

L’apôtre Jean le confirme dans la révélation qu’il a eu de Jésus-Christ.

 

Apocalypse 20 : 11 à 14

« Puis je vis un grand trône blanc et celui qui y siège. La terre et le ciel s’enfuirent loin de lui, et on ne les revit plus. Ensuite, je vis les morts, grands et petits, debout  devant le trône. Des livres furent ouverts. Un autre livre encore fut ouvert, le livre de vie.

Les morts furent jugés  selon ce qu’ils avaient fait, d’après ce qui était écrit dans les livres.

La mer rendit les morts qu’elle contenait. La mort et le monde des morts rendirent leurs morts. Et tous furent jugés selon ce qu’ils avaient fait. « 

 

Ici, dans ces quatre textes, nous pouvons retenir :

1 – Que le corps retourne à la poussière et que le souffle de vie retourne à Dieu,

2 – L’âme est sortie du corps et elle est retournée à Dieu,

3 – L’âme sera jugée selon ce qu’elle aura accompli  durant sa vie terrestre et des grands livres seront ouvert pour ce jugement.

 

Voici le 2ème texte biblique que les témoins de Jéhovah utilisent :

 

Ezéchiel 18 : 4

« En effet, la vie de chacun m’appartient, celle des parents comme celle des enfants, et c’est le coupable qui doit mourir »

 

La version DARBY est encore plus explicite pour les témoins de Jéhovah :

                                                                                           

« Voici, toutes les âmes sont à moi ; comme l’âme du père, ainsi aussi l’âme du fils est à moi : l’âme qui péchera, celle-là mourra. »

 

Et bien voilà un texte clé qui pourrait nous faire croire que l’âme meurt avec le corps s’il est pris hors de son contexte !

Dieu parle d’une mort physique ainsi que d’une mort spirituelle car l’âme quand elle pèche mérite la mort loin de la présence de Dieu, ce que Jésus appelle la géhenne.

Tout le contexte de la Bible annonce que Jésus-Christ, qui est la Parole de Dieu, est venu pour nous sauver de cette mort spirituelle et faire de nous des enfants de Dieu.

 

Notre Seigneur Jésus a expliqué qu’il faut craindre Celui qui peut détruire l’âme et le corps dans la géhenne ou l’enfer en Matthieu 10 : 28 car là, il n’y a plus d’espoir, c’est le jugement de Dieu.

 

Matthieu 10 : 28

« Ne craignez pas ceux qui tuent le corps mais qui ne peuvent tuer l’âme ; mais craignez plutôt Dieu qui peut faire périr à la fois le corps et l’âme dans l’enfer. »

 

Jésus parle de la mort spirituelle par un fait lourd de sens :

 

Matthieu 8 : 21 et 22

« Quelqu’un d’autre, un de ses disciples, lui dit : « Maître, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père » Jésus lui répondit : «Suis-moi et laisse les morts enterrer leurs morts. »

 

Nous voyons là ce que signifie la mort spirituelle, des morts qui enterrent leurs morts, ils sont morts devant Dieu comme l’âme qui pèche meurt spirituellement.

 

L’histoire de l’homme riche et Lazare est une explication de Jésus sur l’au-delà :

 

Luc 16 :19 à 31

« Il y avait une fois un homme riche qui s’habillait des vêtements les plus fins et les plus coûteux et qui, chaque jour, vivait dans le luxe en faisant de bons repas.

Un pauvre homme, appelé Lazare, couvert de plaies, se tenait couché devant la porte de la maison du riche. Il aurait bien voulu se nourrir des morceaux qui tombaient de la table du riche. De plus, les chiens venaient lécher ses plaies.

Le pauvre mourut et les anges le portèrent auprès d’Abraham.

Le riche mourut aussi et on l’enterra. Le riche souffrait beaucoup dans le monde des morts ; il leva les yeux et vit de loin Abraham et Lazare à côté de lui.

Alors il s’écria : «  Père Abraham, aie pitié de moi et envoie Lazare pour qu’il trempe le bout de son doigt dans de l’eau et rafraîchisse ma langue, car je souffre beaucoup dans ce feu. »

Mais Abraham dit : «  Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu beaucoup de biens pendant ta vie, tandis que Lazare a eu beaucoup de malheurs. Maintenant, il reçoit ici sa consolation, tandis que toi tu souffres. De plus, il y a un profond abîme entre nous et vous ; ainsi, ceux qui voudraient passer d’ici vers vous ne le peuvent pas et l’ont ne peut pas non plus parvenir vers nous de là où tu es »

Le riche dit : « Je te prie donc, père, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père, où j’ai 5 frères. Qu’il aille les avertir, afin qu’ils ne viennent pas eux aussi dans ce lieu de souffrances. »

Abraham répondit : « Tes frères ont Moïse et les prophètes pour les avertir : qu’ils les écoutent ! « 

Le riche dit : «  Cela ne suffit pas, père Abraham. Mais si quelqu’un revient de chez les morts et va les trouver, alors ils changeront de comportement. »

Mais Abraham lui dit : « S’ils ne veulent pas écouter Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader même si l’un des morts revenait à la vie. »

 

Combien nous devons nous aussi écouter Jésus qui nous prévient de la survivance de l’âme après la mort du corps et de son itinéraire ….

 

Voici un autre témoignage qui montre que les morts ne sont pas inconscients mais sont vivants et discutent avec Jésus.

 

Luc 9 : 28 à 32

« Environ une semaine après qu’il eut parlé ainsi, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il monta sur une montagne pour prier. Pendant qu’il priait,  son visage changea d’aspect et ses vêtements devinrent d’une blancheur éblouissante.

Soudain, il y eut là deux hommes qui s’entretenaient avec Jésus : c’étaient Moïse et Elie, qui apparaissaient au milieu d’une gloire céleste. Ils parlaient avec Jésus de la façon dont il allait réaliser sa mission en mourant à Jérusalem.

Pierre et ses compagnons  s’étaient profondément endormis ; mais ils se réveillèrent et virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui se tenaient avec lui. »

 

Ici, nous voyons l’apparition devant Jésus de deux hommes qui ne sont plus sur terre depuis longtemps, il y a Elie qui a été enlevé par Dieu et Moïse qui est mort à 120 ans.

Pierre, Jean et Jacques ont été témoins de cette apparition !!

Moïse et Elie discutaient avec Jésus de la façon dont il allait réaliser sa mission en mourant à Jérusalem !

Les témoins de Jéhovah ont trouvé une interprétation assez scandaleuse de ces versets (enfin c’est ce qu’on m’a enseigné dans l’enfance), ils disent que ce sont deux anges qui ont pris l’apparence de Moïse et Elie.

La Bible ne ment jamais et quand des anges apparaissent, cela est toujours mentionné :

En voici plusieurs exemples :

 

Luc 2 : 8 à 9, 13

« Dans cette même région, il y avait des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leur troupeau.

Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur les entoura de lumière. Ils eurent alors très peur. »

Verset 13 :

«  Tout à coup, il y eut avec l’ange une troupe nombreuse d’anges  du ciel, qui louaient Dieu en disant :

« Gloire à Dieu dans les cieux très hauts, et paix sur la terre pour ceux qu’il aime ! »

 

Marc 4 : 11

« Cette fois le diable le laissa. Des anges vinrent alors auprès de Jésus et se mirent à le servir. »

Luc 22 : 42 à 43

« Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe de douleur. Toutefois, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne » Alors un ange du ciel lui apparut pour le fortifier.

 

Jésus nous dit aussi :

 

Matthieu 22 : 31 et 32

« Pour ce qui est des morts qui reviennent à la vie, n’avez-vous jamais lu ce que Dieu  vous a déclaré ?

Il a dit : « Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. »

Dieu , ajouta Jésus, est le Dieu d’hommes vivants, et non de morts »

 

Luc 20 : 38

« Dieu, ajouta Jésus, est le Dieu d’hommes vivants, et non de morts ; car tous sont vivants pour lui »

 

Ici, nous voyons que Dieu est le Dieu des vivants, mais me direz-vous : Abraham, Isaac, Jacob sont morts !

Oui, leurs corps sont morts mais leurs esprits sont auprès de Dieu.

Cela est confirmé dans la lettre aux Hébreux :

 

Hébreux 11 : 10 et 13 à 16

« Car Abraham attendait la cité qui a de solides fondations, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur »

« C’est dans la foi que tous ces hommes sont morts. Ils n’ont pas reçu les biens que Dieu avait promis, mais ils les ont vus et salués de loin, et ils ont déclaré qu’ils étaient des étrangers et des exilés sur la terre. Ceux qui parlent ainsi montrent clairement qu’ils cherchent une patrie.

S’ils s’étaient mis à regretter le pays qu’ils avaient quitté, ils auraient eu l’occasion d’y retourner. En réalité, ils désiraient une patrie meilleure, c’est-à-dire la patrie céleste.

C’est pourquoi Dieu n’a pas honte d’être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité. »

 

Mais qu’elle est cette cité céleste ?

 

Hébreux 12 : 22 à 23

« Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion et de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, avec ses milliers d’anges.

Vous vous êtes approchés d’une assemblée en fête, celle des fils premiers-nés de Dieu, dont les noms sont écrits dans les cieux.

Vous vous êtes approchés de Dieu,  le juge de tous les hommes, et des esprits des hommes justes rendus parfaits. »

 

L’apôtre Pierre nous explique que la bonne nouvelle a été prêchée même aux morts, aux esprits emprisonnés pour qu’ils puissent se repentir :

 

I Pierre 3 : 18 à 20

En effet, le Christ lui-même est mort, une fois pour toutes, pour les péchés des hommes ; lui qui était bon est mort pour des méchants, afin de vous amener à Dieu.

Il a été mis à mort dans son corps humain, mais il a été rendu à la vie par le Saint-Esprit.

Par cet Esprit, il est même allé prêcher aux esprits emprisonnés, c’est-à-dire aux esprits de ceux qui, autrefois, ont désobéi à Dieu, quand il attendait avec patience durant les jours où Noé construisait l’arche. Un petit nombre de personnes, huit en tout, entrèrent dans l’arche et furent sauvées par l’eau. »

 

I Pierre 4 : 5 à 6

« Mais ils auront à rendre compte de leurs actes à Dieu, qui est prêt à juger les vivants et les morts.

C’est pour cela que  la Bonne Nouvelle a été annoncée aussi aux morts, à ceux qui ont été jugés dans leur existence humaine comme le sont tous les hommes ; elle leur a été annoncée afin que, par l’Esprit, ils puissent vivre comme Dieu vit. »

 

Les témoins de Jéhovah interprètent ces versets en disant que les esprits emprisonnés sont les démons qui se sont dématérialisés lors du déluge.

Cela est impossible, parce que les démons n’ont pas la possibilité de se convertir par l’Esprit pour vivre la vie de Dieu, ils sont condamnés à l’abîme.

Jésus a donné Sa vie en rançon pour les hommes, non pour les démons.

 

Jude 6

« Rappelez-les vous les anges qui ne se sont pas contentés du pouvoir qui leur était accordé mais ont abandonné leur propre demeure : Dieu les a gardés dans l’obscurité d’en bas, liés par des chaînes éternelles pour le grand jour où ils seront condamnés. »

 

Qu’elle est donc cette Bonne Nouvelle qui donne la vie aux hommes ?

 

Notre Seigneur Jésus a donné sa vie sur la croix afin que nous la recevions par la foi. L’Evangile est très simple, un petit enfant la comprendrait : « Soyez comme des enfants » nous dit Jésus.

Il veut tout simplement que nous nous reconnaissions pécheurs devant Lui afin qu’Il nous pardonne par Son sang versé pour nous au Golgotha.

 

I Jean 4 : 10

« Et l’amour consiste en ceci : Ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés ; il a envoyé son Fils qui s’est offert en sacrifice pour le pardon de nos péchés. »

 

En nous pardonnant, Il a nous fait un cadeau en nous donnant Sa vie en nous par Son Esprit Saint, c’est le sceau de Dieu. Nous commençons donc une vie nouvelle,  nous naissons de nouveau et devenons un enfant de Dieu.

 

Je suis née de nouveau ainsi que mon mari en 1997.

 

Jean : 1 : 12 à 17

« Cependant, certains l’ont reçu et ont cru en lui ;  il leur a donné le droit de devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas devenus enfants de Dieu par une naissance naturelle, par une volonté  humaine ; c’est Dieu qui leur a donné une nouvelle vie. »

 

Jean 14 : 15 à 17

« Si vous m’aimez, vous obéirez à mes commandements. Je demanderai au Père de vous donner quelqu’un d’autre pour vous venir en aide, afin qu’il soit toujours avec vous : c’est l’Esprit de vérité. Le monde ne peut le recevoir, parce qu’il ne peut le voir ni le connaître. Mais vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure avec vous et qu’il sera toujours en vous. »

 

Cet Esprit merveilleux enseigne individuellement chaque enfant de Dieu et c’est comme cela qu’Il m’a montré la vérité en Jésus-Christ, Ses promesses de vie éternelle et la révélation de la survivance de l’âme après la mort.

 

Jean 14 : 26

« Celui qui doit vous venir en aide, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

 

1 Jean 2 : 27

« Quand à vous, l’Esprit que vous avez reçu du Christ demeure en vous ; vous n’avez donc pas besoin qu’on vous instruise. En effet, l’Esprit vous instruit de tout : il enseigne la vérité et non le mensonge. C’est pourquoi, faites ce qu’il vous a enseigné : demeurez unis au Christ »

 

C’est le chemin que je suis maintenant avec mon mari, nous prions et demandons à notre Seigneur Jésus de nous guider tous les deux chaque jour par Son Esprit qui vit en nous.

C’est magnifique la nouvelle naissance, c’est la vie éternelle !!!

 

Je terminerai par un texte merveilleux qui montre l’espérance d’un enfant de Dieu, je vous encourage à vivre vous aussi cette vie nouvelle en Jésus-Christ, Il vous attend, vous tend Ses bras d’amour…… Demandez Lui pardon pour vos péchés et donnez Lui votre vie pour toujours, Il vous fera le cadeau de mettre Sa vie en vous, vous deviendrez un enfant de Dieu !!!

 

Romains 8 : 14 à 17

« Tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont enfants de Dieu.

Car l’Esprit que vous avez reçu n’est pas un esprit qui vous rende esclaves et vous remplisse encore de peur ; mais c’est l’Esprit Saint qui fait de vous des enfants de Dieu et qui vous permet de crier à Dieu « Abba, ô mon Père ! »

L’Esprit de Dieu atteste lui-même à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

Nous sommes ses enfants, donc nous aurons part aux biens que Dieu a promis à son peuple, nous y aurons part avec le Christ ;  car si nous souffrons avec lui, nous serons aussi avec lui dans sa gloire. »

 

Maintenant, je remercie de tout mon cœur Jésus-Christ qui m’a sauvé des fausses doctrines qu’enseignent les témoins de Jéhovah, Il m’a pardonné mes péchés et m’a donné une vie nouvelle en Lui !

 

Gloire à Dieu ! Gloire à l’agneau !!

 

Soyez bénis dans le beau nom de Jésus-Christ !

 

Chantal