Accueil

Plan du site

La voix du coeur

La Bonne Semence

Vidéo : L'histoire de Dieu

Animation Flash

L' amour

Débuter ma vie chrétienne

4 Etapes vers la vie

Grandir c'est plaire à Dieu

Qu'est-ce que le salut ?

A la recherche de la vérité

Vos témoignages

Message du mois

Etudes Bibliques

Versets Clé

L'Action Missionnaire

En mission avec eux

Jésus T'M Junior

Musique MIDI

Oeuvre Vie Comblée

Le Magazine

La Bible

La Bible en 1 an

Qui sommes nous ?

Sites amis, Liens

Le livre d'or

Contactez-nous

RETOURNER A LA PAGE ETUDES BIBLIQUES

C’EST TOI LE CHOIX DE DIEU

"Cette étude étant très longue, elle a été  scindée en 2 parties"

***************************************

1 ère partie

****************************************

Voici le nouveau livre du Dr T L OSBORN intitulé : « C’est toi le choix de Dieu ». Il comporte 18 messages remontants pour vous aider à découvrir le meilleur de Dieu dans la vie. T.L et Daisy Osborn ont partagé ces vérités avec des millions d’auditeurs dans 70 pays pendant plus de 30 ans. Ensemble ils ont relevé les gens, les ont aidés à progresser. De la pauvreté à la prospérité, de la crainte à la foi, de la maladie à la santé, de la honte à l’estime d’eux-mêmes. Les vérités présentées dans ces 18 messages ont fait leurs preuves dans le monde entier, elles seront efficaces pour vous aussi.

Introduction : Son plan pour toi est bon.

Le célèbre écrivain Mark Twain a dit : « Évitez ce qui essaye de diminuer vos ambitions ». Les gens mesquins le font toujours mais les gens de valeur vous font penser que vous pouvez vous aussi devenir une valeur. Je t’apporte ce message pour que tu découvres que c’est toi le choix de Dieu. Ta vie a le sens de sa destinée parce que tu es l’idée de Dieu, son rêve. Mary Carley, une célèbre femme d’affaires du Texas dit : « Vous êtes quelqu’un parce que Dieu ne gaspille jamais son temps à créer des riens ». Je suis persuadé que la crise la plus grave pour tout être humain est la question de son identité ; l’idée que tu as de toi-même, de ta raison d’être, est le coeur même de ta personnalité.

Un éminent psychologue a dit : « On peut dire sans exagérer qu’une bonne image de soi est la meilleure préparation pour réussir dans la vie ».

Ce message t’aidera à découvrir tes racines en Dieu, la valeur qu’il voit en toi, ton potentiel illimité, le principe essentiel de paix, de prospérité, de succès et d’épanouissement. C’est un message positif, il t’inspirera et t’aidera à découvrir ton riche patrimoine et ce dont tu es capable avec Dieu à l’oeuvre en toi. Ce message se base sur la bonne nouvelle de la Bible. C’est un message pour ton bien. Le plan de Dieu est bon. Dieu n’est pas en colère contre toi, Il t’aime tel que tu es et Il a déjà payé le prix de toutes les mauvaises actions que tu as pu commettre. Il veut que tu le saches et il croit tellement en toi qu’il pense que tu lui répondras positivement dès que quelqu’un t’aura parlé de son plan d’amour.

Le jeune noble :

C’est un récit qui m’a toujours inspiré. Il concerne un jeune noble apparenté à la famille royale, qui refusait de jurer. Son père et sa mère avaient été guillotinés pendant la terreur. Le fils devait être guillotiné lui aussi mais la foule a crié : « Ne le tuez pas, il est si jeune que son âme ira au paradis et c’est trop bon pour un membre de cette maudite noblesse ! Et de continuer : Donnez le donc à la vieille sorcière, elle lui apprendra à jurer. Ce sera un péché et quand il mourra, il ira en enfer» !

La sorcière passa plusieurs mois à forcer ce jeune noble à jurer. Il tapait du pied et refusait en affirmant : « Je suis né dans la famille royale et je ne parlerai jamais de cette façon » !

Une fois que tu découvres l’idée que Dieu a de toi et ta valeur à ses yeux, tout ton style de vie sera valorisé. Ton héritage est trop noble et ta vie trop importante pour les compromettre. Ramper dans la crainte ou l’infériorité c’est renier la vision idéale que Dieu a de toi dans cette vie.

On disait à un noir du sud des U.S.A. qu’il devait accepter son infériorité et apprendre à vivre en inférieur. Il répondit : « Comment serais-je inférieur, moi qui suis enfant de Dieu » ?

Je suis persuadé que la plus grande découverte de toutes consiste à découvrir ton identité avec Dieu. Réalise qu’aucun échec n’entre dans ses plans. Il t’a fait pour le succès et le bonheur. Loin d’être fâché contre toi, Il a payé un prix infini pour te racheter et te réintégrer au niveau de son rêve originel. En réalisant ces faits tu découvres la porte d’entrée de la vie abondante. Ce que je t’apporte ne contient qu’une bonne nouvelle et ne comporte aucune condamnation. Jésus n’est venu condamner personne, moi non plus. Selon Jean 3 : 17 Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour le juger, mais pour que le monde soit sauvé par Lui. Je suis navré de lire des livres ou d’entendre des conférences qui sèment des soupçons, des remords et de la crainte. Je ne crois pas que l’on fasse le moindre bien en critiquant, en réprouvant ou en dénigrant n’importe quel être humain, même le pire des impies mérite le respect en temps que créature de Dieu. Je réalise la valeur qu’il attribue à chaque personne. Pour cette raison, je dois moi aussi apprécier chaque personne.

Ce message te valorisera car il se base sur une bonne nouvelle. Je ne pourrai jamais prêcher, enseigner, écrire de façon à diminuer, dégrader, décrier, discréditer, déprécier, déshonorer ou dénigrer la moindre personne humaine. Puisque Dieu a fait un tel investissement, on peut lui rendre sa dignité. Chaque être humain mérite mon plus grand respect et mon estime la plus sincère en tant que personne pour laquelle Christ avec un grand amour, a donné sa propre vie. C’est TOI, le choix de Dieu car Il ne fabrique que des produits de première qualité. Il n’a créé aucun être de qualité médiocre. Personne n’est inférieur, insignifiant, subordonné ou subalterne dans la famille de Dieu (selon Romains 10 versets 12-13).

Ils ont tous un même Seigneur qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Galates 3 versets 26 à 28 dit : « Vous êtes tous des enfants de Dieu, il n’y a plus ni Juif ni Grec, ni esclave ni homme libre, ni homme ni femme car vous êtes un ».

Message 1 : CREE COMME DIEU.

Dans ce message, TL. Osborn soulignera ces faits personnels :

Je suis créé à l’image de Dieu.

J’ai de l’importance à ses yeux.

Je crois en moi et me fais confiance.

Il m’aime. Il a besoin de moi tout autant qu’Il aime et qu’Il a besoin de n’importe qui. Il m’a racheté au même prix qu’Il a racheté n’importe quelle personne au monde.

Une jeune Européenne s’enfuit de chez elle, il y a quelque temps et traversa l’Atlantique pour venir à Tulsa rien que pour venir parler à Daisy et à TL Osborn. Depuis son enfance, ses parents lui ressassaient qu’elle était stupide, incapable d’apprendre, qu’elle était laide, qu’elle ne trouverait jamais de travail, qu’elle n’arriverait jamais à attirer un mari. Plus ses parents le répétaient, plus ces choses se gravaient dans son subconscient et elle agissait en conséquence. Cette femme, avait toujours vécu chez ses parents dans une ambiance négative et destructrice.

Elle était devenue hésitante, timide, renfermée et dépendante. Ses parents avaient réussi à en faire une esclave rien qu’en implantant en son esprit des semences négatives et destructrices. Elle avait peur de sortir seule. Le seul travail qu’elle avait fait était de laver le plancher. Si elle avait été aussi bête que ses parents le disaient, elle n’aurait jamais pu imaginer un voyage en Amérique pour aller voir TL et Daisy Osborn ! En secret, elle a obtenu son passeport, son visa, son billet d’avion. Elle n’était ni obtuse, ni bornée ; elle souffrait simplement d’une carence émotionnelle. Elle avait eu l’esprit dévasté par des parents cruels qui refoulaient leur propre haine d’ eux-même sur la victime la plus proche : leur propre fille.

Que tes paroles soient positives ou négatives, elles sont des semences. Elles produiront chez ceux qui t’écoutent, des personnes à ta ressemblance. Tes paroles sont tes semences et elles engendrent chez les autres, les traits de ce dont tu parles.

Si tu prends l’habitude de parler jugement et condamnation, tu produiras des personnes qui te jugeront et te condamneront. Si tu t’ingénies à critiquer les autres, tu produiras des gens qui s’empresseront de te critiquer à leur tour. Tout ce que tu sèmes dans l’esprit de tes auditeurs et de tes proches, tu le moissonneras aussi. Cette loi est inéluctable.

Nous avons amené cette jeune Européenne dans notre chambre de prière et lui avons témoigné notre affection, notre estime et notre compassion. Nous pouvions voir que derrière les traits crispés de son visage, il y avait une jeune femme belle et intelligente qui voulait devenir quelqu’un. Elle était perspicace ; elle s’accrochait aux mots qui rehaussaient son estime d’elle-même tout comme une personne qui se noie et s’accroche à une brindille. Pendant qu’elle parlait, sa bouche et son visage étaient traversés de tics et de grimaces qu’elle ne pouvait maîtriser. Sa tête et ses épaules étaient agités de mouvements involontaires. Tout son corps reflétait sa perturbation émotionnelle. N’importe qui l’aurait jugée déséquilibrée mais son seul problème provenait des paroles et pensées laides et négatives dont ses parents n’avaient cessé de l’abreuver.

Debout dans notre chambre de prières, cette jeune femme se tourna vers Dieu. Son visage ruisselant de larmes, je lui demandai de confesser ceci tout haut : « Je suis créée à l’image de Dieu. Je suis quelqu’un d’important à ses yeux. Il croit en moi, Il m’aime et Il a besoin de moi. Je fais partie de son plan. Dieu m’aime autant qu’Il aime n’importe qui ». Puis nous avons prié avec elle et lorsqu’elle est retournée en Europe, elle était transformée. Elle croyait que sa vie avait une raison d’être ; qu’elle pouvait réussir ! Que Dieu s’intéressait individuellement à elle et la considérait comme une valeur ! Elle se voyait sous un jour positif. Elle marchait plus droite en carrant les épaules. Elle pouvait sourire : elle avait retrouvé l’espoir ; elle croyait au plan de Dieu pour elle. Elle avait une nouvelle perspective ; sa vie entière serait transformée parce que ses pensées étaient transformées.

Avant son départ, Daisy et moi faisions notre footing habituel, le long du fleuve à Tulsa. J’ai trouvé sur la piste, une vieille pièce de 1 cent américain. Elle était tellement abîmée et rayée par des centaines de voitures qui étaient passées dessus qu’elle était à peine reconnaissable. Je l’ai ramassée et quand je la tenais dans ma main, Dieu m’a murmuré : « Cette pièce a la même valeur qu’un cent flambant neuf ; elle ne vaut pas moins. C’est comme cette jeune Européenne ». Va lui dire ce que je t’ai dit. « Tout endommagée qu’elle soit par ses parents, ses connaissances, dis-lui qu’elle a la même valeur que la plus belle dame d’Europe ». J’ai pris cette pièce et je l’ai mise entre ses mains puis alors qu’elle la regardait, je lui ai donné le message de Dieu. Puis cette pièce en main, elle a répété après moi : « Ma vie est comme cette pièce usée mais j’ai la même valeur que la personne la plus belle et la plus parfaite d’Europe ». Elle a promis de garder cette pièce avec sa Bible. Elle a décrété que chaque fois qu’on dirait quelque chose de blessant, elle la prendrait en mains disant : « Ma vie est comme cette pièce usée mais j’ai la même valeur que la personne la plus belle et la plus parfaite d’Europe ». Un changement miraculeux s’est opéré en elle.

Elle a découvert les faits qui lui ont donné l’estime d’elle-même. Elle est la création de Dieu. Dieu l’aime et a payé le prix suprême, la mort de Son propre Fils pour la ramener auprès de Lui afin que Lui et elle puissent être réunis, faire route ensemble et partager la vie merveilleuse qu’Il lui réservait initialement.

C’est son plan pour toi et c’est Lui qui m’a poussé à enregistrer ce message pour t’aider à découvrir que c’est TOI le choix de Dieu.

Message 2 : CREE à L’IMAGE DE DIEU.

Dans ce message, TL. Osborn, soulignera ces faits personnels :

Je suis créé à l’image de Dieu, pour être comme Lui, pour manifester Dieu sous une forme humaine.

Je suis fait pour la vie et l’amour, pour la puissance et la prospérité, pour le succès et le progrès, pour la dignité et la divinité.

Tu découvriras dans ce message un principe de base tellement puissant qu’il déclenchera le miracle qu’il te faut dans la vie.

La puissance de Dieu opérera en toi, tu découvriras un grand principe. Si ton coeur t’appelle à le découvrir, tes problèmes trouveront une solution, les maladies décamperont, crainte et appréhension s’évanouiront. Tu cesseras de te sentir coupable ou inquiet, tu seras valorisé intérieurement.

Quand tu découvriras ce puissant principe, accepte-le intelligemment. Tu es prêt à l’accueillir, c’est pourquoi ce message te parvient maintenant. On peut saisir n’importe quel principe pourvu qu’on soit prêt à l’assimiler.

Les semences qui s’implanteront en toi à cette écoute, produiront le meilleur de Dieu dans ta vie. Elles agiront comme un miracle. Tu pourras regarder une situation qui était sans issue et dire : « Maintenant, je sais ce qu’il faut faire, ce qu’il faut dire, comment affronter ceci et avoir le dessus ».

Pourquoi as-tu reçu ces renseignements qui ont valorisé des dizaines de milliers de gens dans le monde entier ?

C’est Dieu qui vient te dire : « Je t’aime. J’ai créé mon meilleur en te créant. J’ai payé un prix pour toi et tu vaux largement tout ce que j’ai payé. Je te réserve mon meilleur alors que je t’apporte ce principe essentiel de succès, de paix et de vie heureuse ».

Fais comme Edison. On lui demanda comment il avait pu apporter au monde tant d’inventions. Il répondit : « Je ne pense jamais en paroles mais en images ».

Alors laisse planer ton esprit et ose envisager tout ce que Dieu a créé à ton intention. Décide de croire et d’accepter toute ta vie les faits suivants : Dis-toi : « Je suis créé à l’image de Dieu pour être comme Lui, pour manifester Dieu sous une forme humaine. Je suis fait pour la vie et l’amour, la puissance et la prospérité, le succès et le progrès, la dignité et la divinité ».

Répondre oui à ces faits c’est croire à la valeur et à la raison d’être qui te sont propres. Implante en toi des semences de vérité qui garantissent ce type de moisson dans ta vie.

Dieu n’a rien fait d’inférieur. Tout ce qu’il a fait est de premier choix. Il t’a créé unique. Tu es un être exceptionnel, hors pair. Avant de naître, tu existais déjà dans la pensée de Dieu. Il savait que ce monde aurait besoin de toi maintenant. Il te destine à un but qui t’est propre car personne d’autre au monde ne peut faire ce à quoi il te destine.

C’est un fait puissant, Dieu n’a jamais destiné personne à devenir un déchet, un marginal, un raté, une épave. Personne n’est voué à la prostitution ou à l’infidélité, à l’abandon ou à la honte, à la maladie ou à la souffrance, à être destructif ou improductif.

Dieu ne destine aucun être humain à sombrer dans la honte ou à vivre dans la crainte. Dieu voit la personne formidable qu’il a créée en toi. Jésus voyait en Pierre le leader imbattable qu’il deviendrait dans l’église. Il voyait cette qualité en lui-même quand Pierre n’était qu’un simple pêcheur. Les contemporains de Pierre restaient stupéfaits quand Jésus le comparait à un roc.

Maintenant même, tu commences à entrevoir que tu es créé à l’image de Dieu, fait pour être comme Lui.

David dit dans le psaume 8 que Dieu t’a fait de peu inférieur à Dieu. Es-tu capable de voir en toi une créature de la même espèce que Dieu ?

Dieu n’a jamais renié son estime à ton égard. Tu peux te déprécier, mais Dieu t’apprécie. Tu peux te condamner ou permettre à d’autres de te discréditer, mais Dieu ne fera que te relever.

Nous sommes ses chefs- d’oeuvre destinés à dominer tout ce qu’il a créé sur terre. Crois que tu es créé à l’image de Dieu, réalise que tu n’as pas été créé pauvre, malheureux, subjugué, manipulé, injurié, écrasé.

Dieu t’a apparenté à Lui pour que tu puisses l’accompagner, parler, régner avec Lui dans la vie. Il te destine à son abondance, à sa noblesse, à son royaume. Rien ne t’arrête ou ne te limite une fois que tu découvres ce principe de base.

Message 3 : Découvre ta dignité.

Dans ce message, TL Osborn soulignera ces faits personnels :

Découvre la valeur que Dieu t’attribue, cesse de te condamner alors tu pourras cesser de condamner les autres.

Commence à croire à la personne que Dieu a créée en toi ; alors tu pourras croire que le plan amour de Dieu est aussi pour les autres : c’est toi le choix de Dieu.

Il veut que tu découvres ce fait. Voilà pourquoi ce message te parvient. Dieu t’a marqué de son sceau, tu fais partie de son plan. En assimilant ces faits, tu cesseras de te condamner toi-même. Tu cesseras de t’abaisser par des pensées et des confessions blessantes et négatives. Personne n’a le droit de détruire ou de dénigrer ce que Dieu a créé à sa propre image, ce qu’il a payé si cher pour racheter et justifier. Adam et Eve ont été créés et placés dans le jardin d’Éden pour se promener et converser avec Dieu, pour vivre avec Lui selon Genèse 1 verset 26 à 31 ; ils étaient faits à Sa propre image, destinés à travailler avec Lui pour accomplir ses desseins sur terre ; mais dans Genèse 3 verset 1 à 6, vint la tentation et les versets 22 à 24 précisent que l’homme et la femme péchèrent et furent chassés de la présence de Dieu pour devenir les esclaves de Satan qu’ils avaient cru et auquel ils avaient obéi. Ils abdiquèrent leurs droits à l’estime d’eux-mêmes, à leur dignité et à toute conscience de leur propre valeur ; mais Dieu, dans son amour, n’abandonna jamais son rêve de voir l’homme et la femme créés à sa propre image, revenir près de Lui ; mais en étant juste, Il ne pouvait tolérer le péché. Sa loi ne pouvait être tempérée : Selon Ezéchiel 18 v 4 et 20 « L’âme qui pèche c’est celle qui mourra » et Romains 5 verset 2 « Tous avaient péché donc tous mouraient ».

Mais quelqu’un de parfaitement innocent pouvait se substituer au coupable et mourir à sa place. Puisque aucun crime ne pouvait être puni deux fois, une fois que le châtiment était subi par un substitut volontaire et parfaitement innocent, le crime du coupable serait expié et la personne coupable serait justifiée tout comme si elle n’avait jamais péché.

Jésus Christ, le Fils de DIEU, était parfait. Il n’avait jamais péché ; Il est venu dans ce monde, a pris sur Lui les péchés du monde entier et a subi tout notre châtiment. Jean 3 verset 16 dit : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle ».

Romains 10 nous enseigne que pour être totalement justifiés devant Dieu, il nous suffit de croire simplement de tout coeur que Jésus Christ est mort à notre place et de répondre à cet amour en confessant aux autres ce que nous croyons. Une fois que nous croyons la Bonne Nouvelle de ce que Jésus a fait pour nous, une fois que nous la croyons de tout notre coeur et la confessons aux autres, il se passe un miracle inouï.

Selon 2Corinthiens 5 verset 21, Dieu a pris le Christ sans péché et a versé en Lui nos péchés puis en échange, Il a versé en nous la bonté de Dieu. Jésus Christ est devenu le chemin qui nous ramène à Dieu.

Hébreux 10 versets 18 à 22, dit que par son sacrifice, Il a ôté à jamais la condamnation de nos péchés et anéanti la barrière qui nous séparait de Dieu, si bien que nous pouvons retourner en Sa présence et partager Son style de vie. Nous avons retrouvé la dignité et la justice de Dieu qu’Il nous destinait initialement. Nous sommes justifiés comme si nous n’avions jamais tourné le dos à Dieu, comme si nous n’avions jamais péché.

Une fois que nous avons compris que nos péchés nous séparaient de Dieu mais qu’Il nous aimait trop pour nous laisser mourir dans nos péchés, une fois que nous croyons que Jésus Christ est mort à notre place, une fois que nous nous repentons de nos péchés, acceptons Jésus Christ comme notre Sauveur et Le recevons en nous avec Sa vie, nous sommes régénérés, nous sommes sauvés, nous sommes rachetés. Lorsque ce miracle se produit, nous sommes de nouvelles créatures en Jésus Christ et nous devons plus jamais condamner, discréditer, ni diffamer ceux que Dieu a rachetés à un si grand prix.

La Bible l’enseigne clairement. Informés du plan d’amour de Dieu nous devons venir à Lui dans la repentance, Lui avouer nos péchés et confesser que nous acceptons Son plan d’amour, alors Il nous pardonne et Il nous accueille, Il nous communique sa puissance pour que nous redevenions ses enfants. Nous devenons de nouvelles créations en Jésus Christ ayant accepté le pardon de Dieu, croyant que la vie de Jésus Christ nous est communiquée et nous transforme. Nous sommes devenus, chacun, enfants de Dieu et nous ne devons pas traverser la vie en confessant que nous sommes des vermisseaux chétifs, indignes et pécheurs. Une fois convertis nous devenons les fils et les filles de Dieu, suivant Jean 1 verset 12, nous faisons partie de Sa famille, nous sommes recrées à son image, nous sommes nés de nouveau, nous sommes branchés en direct sur la divinité.

Découvre la vie nouvelle.

L’avènement de Jésus Christ et la bonne nouvelle nous ont conduits à un nouveau message positif d’une nouvelle création, d’une nouvelle naissance, d’une vie nouvelle, d’une nature nouvelle, d’une voie nouvelle. 2Corinthiens 5 verset 17 déclare « si tu es né en Christ tu es une nouvelle créature, les choses anciennes sont passées, voici toutes choses sont devenues nouvelles ».

La nouvelle naissance est un miracle. En venant à Christ tu es rénové, tu es transformé, crois à cette transformation, penses-y, confesse-la, chante-la, agis en conséquence. En cessant de te condamner toi-même tu pourras cesser de condamner les autres. En commençant à croire à toi-même, tu pourras croire aux autres.

Reconnais-toi en autrui

Dans les plaines de l’Ouest américain, une nouvelle famille arriva dans une petite ville. Il s’arrêtèrent chez un fermier et lui demandèrent :

« Comment sont les habitants par ici » ? « Le vieux fermier répondit : « Et bien, comment étaient-ils d’où vous venez » ?

« Oh ! répondit l’émigrant, c’était terrible, c’était plein d’escrocs, de voleurs de menteurs, des hommes malhonnêtes. Les commerçants étaient véreux, les politiciens ne valaient guère mieux. C’est pour cela que nous sommes venus ici ».

« Ah ! dit le fermier, ça ne m’étonnerait pas si vous trouvez le même genre de personnes ici ».

Le lendemain un nouveau groupe d’émigrants arriva .Eux aussi s’arrêtèrent chez le fermier et lui demandèrent comment étaient les habitants de la région. Le vieux fermier sagace demanda « Et bien, comment étaient-ils d’où vous venez » ?

« Ah ! Fit l’émigrant, c’était un pays un pays magnifique , nous avions d’excellents voisins, les commerçants étaient tout à fait honnêtes, les gens s’entraidaient beaucoup, cela nous a fait de la peine de les quitter, mais nous avons pensé que nous pouvions amener nos bonnes qualités et aider à bâtir ce beau pays neuf ».

« Mes amis, répondit le fermier, vous allez vraiment vous plaire par ici. Je pense que vous y trouverez le même genre d’habitants ».

Nous voyons dans les autres ce que nous voyons en nous-même. Celui qui ne fait pas confiance aux autres est lui-même indigne de confiance. Si nous nous croyons mauvais, nous croirons que les autres le sont également. Si nous soupçonnons l’honnêteté d’autrui c’est le signe que nous devons réévaluer notre propre attitude.

Découvre que Dieu t’a créé pour être comme Lui.

Découvre que lorsque le péché est entré dans la famille humaine par Adam et Eve, Dieu n’a pas voulu que tu meurs pour tes péchés, bien que sa loi dise dans Romains 6 verset 23 que le salaire du péché c’est la mort. Découvre qu’Il t’a trop aimé pour te laisser périr. Il a donné son Fils Jésus Christ qui a pris sur Lui toutes les conséquences légales de chaque péché que tu avais commis. Découvre que puisque Jésus a subi tout le châtiment de tes péchés et payé toute ta dette quand Il est mort sur la croix à ta place, tu as été libéré de toute culpabilité et de tout jugement selon Romains 8 versets 32 à 33, parce qu’aucun crime ne peut être jugé deux fois, ni aucune dette payée deux fois. Découvre que Dieu a payé ce prix suprême pour toi, afin de prouver combien Il t’estime et combien Il veut partager sa vie avec toi. Découvre que puisque tes péchés ont été punis et ta dette acquittée par la vie et le sang de Jésus Christ, tu es libre et cesse d’être coupable si tu crois seulement que Jésus est mort à ta place. Découvre que puisque tes péchés sont pardonnés et que rien ne te sépare plus de Dieu désormais, quand tu confesses et reçois Jésus Christ, tu permets à Dieu de revenir chez toi et toi et Lui pouvez faire route ensemble tout comme Adam et Eve marchaient avec Dieu dans le jardin d’Éden avant de pécher contre Lui. Découvre qu’en raison de ce que Christ a souffert pour toi, il ne te reste rien payer, ni jugement, ni culpabilité, ni condamnation, tu es justifié devant Dieu. Découvre que maintenant, dès que tu acceptes ces faits dans ton coeur, dès que tu les crois et confesses que Jésus est ton Sauveur et Seigneur personnel tu es sauvé, converti, racheté, restauré, guéri, relevé, béni, accepté, renouvelé, régénéré, né de nouveau à la vie divine pour laquelle tu as initialement été créé. Tout cela est compris dans ce que la Bible appelle « salut ».

Tu comprends maintenant pourquoi j’ai dit qu’en découvrant qui tu es réellement en Christ tu cesseras de te condamner toi-même et de condamner les autres, sachant le prix payé par Dieu pour te racheter et te restituer son style de vie. Tu ne condamneras plus ce que Dieu a racheté, tu ne dénigreras plus ce que Dieu a relevé à si grand prix.

Dans nos grands séminaires gagneurs d’âmes outre-mer nous assemblons des milliers de chrétiens, les enseignons deux heures, trois fois par jour. Savez-vous par quoi nous commençons ?

Par ces six faits de la nouvelle vie en Christ :

Dieu est ce qu’il dit qu’Il est

Je suis ce qu’Il dit que je suis

Dieu a ce qu’Il dit qu’Il a

J’ai ce qu’Il dit que j’ai

Dieu fera ce qu’Il dit qu’Il fera

Je peux faire ce dont Il me déclare capable

Une fois qu’ils acceptent ces six faits fondamentaux, nous commençons par la nouvelle naissance en mettant l’accent sur la transformation miracle qui change notre ancienne nature en une nouvelle vie « style Jésus ».

Nous soulignons que nous devons nous voir comme Dieu nous voit, nous devons penser de nous ce que Lui-même pense de nous et confesser ce qu’Il dit à notre sujet plutôt que les dires de la théologie traditionnelle. Chaque leçon que nous leur enseignons, les alerte à de nouvelles possibilités de la vie du Christ. Ce n’est jamais la condamnation mais toujours la foi, l’espérance et l’amour. Partout où nous portons ce message, il relève les gens.

Des multitudes de 10 000 à 200 000 personnes se sont massées dans nos campagnes dans près de soixante-dix pays. Depuis plus de trente ans, nous proclamons une bonne nouvelle qui rend notre message joyeux. Le monde a suffisamment de haine et de préjugés pour que les prédicateurs n’ajoutent rien. Christ n’est pas venu pour condamner les gens mais pour les aimer, les bénir, les sauver. Personne n’a le droit de prendre la parole dans une salle de classe pour bourrer l’esprit des gens de phrases et de propos acerbes et désagréables ni de démolir leur estime d’eux-mêmes et leur impression de la vie par des paroles et des pensées laides et négatives.

Jésus n’a condamné personne ; pas même la femme adultère ou le larron en croix. Puisque nous sommes ses ambassadeurs nous ne le faisons pas non plus. En Christ, est une nouvelle vie, pas une condamnation. En Lui est le salut, pas l’esclavage de la religion, la culpabilité : en Lui, est la délivrance, pas la captivité. Notre message ne blesse pas, il guérit. Nous représentons Christ, nous ne détruisons pas, nous apportons la vie, la paix, la joie. Notre grand défi est de communiquer aux inconvertis, l’Évangile de Jésus Christ sans froisser ceux qui sont déjà convertis. Le Christianisme n’est ni morose, ni déprimant. Le pire des impies et des mécréants a des possibilités illimitées en Dieu. Suivant 2Corinthiens 5 verset 17, n’importe qui peut devenir une nouvelle création en Christ ; la porte s’ouvre à une nouvelle sorte de vie abondante : c’est le principe que Dieu t’a fait découvrir aujourd’hui.

Un grand leader chrétien de Californie a réédité les vieux cantiques que son assemblée chante dans le culte. Les phrases d’auto condamnation ont été remplacées par des paroles de foi, vibrantes de vie. Les notions de tribulation et de défaite sont devenues des pensées de victoire en Christ. Les versets jadis pétris de négativisme se sont empreints d’une attitude positive. La musique de ces cantiques n’a pas changé mais les nouvelles paroles dynamiques et vivifiantes inspirent l’assemblée à une grande foi en Dieu et en Son plan.

Voici sept affirmations à ton sujet. J’espère que tu les graveras dans ton esprit en les répétant jusqu’à ce qu’elles fassent partie de toi :

Je suis créé à l’image de Dieu

Je suis un exemplaire unique, hors série

J’ai une valeur infinie pour Dieu et pour les autres

Je suis aimé malgré mes défauts

Je suis racheté et accepté par le Seigneur

Je suis habilité par Lui pour rendre service aux autres

Je suis un ambassadeur de Son divin royaume.

MESSAGE 4 : Une puissance énergétique.

Il y a en moi des semences de grandeur. Dieu m’a créé non pour être rien mais pour être vraiment quelqu’un. Je ne vais plus jamais discréditer, diminuer, détruire ce que Dieu a créé à Sa propre image et qu’Il estime tant.

Un homme nommé Karioti fut amené à l’une de nos réunions outre-mer. Des milliers de gens étaient présents. Karioti avait été surnommé le coureur fou. Il avait la barbe et les cheveux longs, embroussaillés et pleins de puces. Son corps était d’une saleté repoussante. Ses haillons couvraient à peine sa nudité. Depuis dix-sept ans, il traversait au pas de course, les collines de la région, pratiquement nu, déraisonnant et traînant des détritus à pleins bras. Il courait d’un village à l’autre, jetait son paquet d’ordures et s’empressait d’en ramasser d’autres comme s’il devait absolument se cramponner à quelque chose. Un jeune prédicateur était allé chercher Karioti. L’amour de Christ l’avait poussé à vouloir partager Jésus avec les autres. Il avait trouvé un moyen de le faire monter dans sa camionnette pour l’amener à la croisade. J’ignorais que ce fou était dans l’auditoire ce jour-là lorsque j’implantais dans l’esprit des auditeurs les semences de la valeur humaine.

Il y a une puissance miraculeuse dans la vérité. Je crois que les paroles sont des semences. Elles ont le pouvoir de produire ce qu’elles déclarent. Elles sont énergétiques. Je crois que les paroles de Dieu sont dotées de l’énergie de sa propre vie divine et miraculeuse. Il a créé le monde par la puissance de sa parole et la Bible dit dans la première lettre de Pierre chapitre 1 verset 25 que la parole du Seigneur demeure éternellement. Sa parole, quand nous la citons, l’enseignons ou la proclamons, est tout aussi puissante aujourd’hui que jamais. Nous le croyons quand nous sommes debout devant de grandes foules pour leur enseigner l’évangile puissant et positif de Jésus Christ. Le jour où Karioti fut amené à notre croisade de Niéri au Kénia, j’enseignais aux auditeurs leur création à l’image de Dieu, le dessein de Dieu et Son plan initial pour chaque être humain, Son amour pour nous en dépit de notre péché, le prix que Jésus Christ avait payé pour nous racheter et nous réconcilier avec Dieu et comment croire l’Évangile et accepter Jésus comme Sauveur. J’ai mis l’accent sur la valeur propre à chaque personne. J’ai dit à la foule : « Chacun d’entre vous est quelqu’un de merveilleux fait à l’image de Dieu. Chaque personne parmi vous est une valeur. Vous n’êtes pas de qualité secondaire, chacun de vous est unique. Dieu qui vous a créé comme Lui, vous a mis ici dans un but tellement précis que personne d’autre sur terre ne peut faire ce qu’Il vous destine à faire ». Ces paroles semences avaient une puissance. La Bible contient une déclaration remarquable quant à la puissance des paroles de Jésus. En Luc chapitre 5 verset 17 un jour Jésus enseignait et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons. C’est certainement ce qui est arrivé à Karioti amené à notre croisade ce jour-là.

Nous avons enseigné à cette foule l’essentiel de ce que je partage avec toi dans ce message. Nous avons souligné que Dieu ne destine personne à l’échec, la pauvreté, la maladie ou la honte. Chacun est vraiment quelqu’un à ses yeux. J’ai invité cet auditoire à accepter individuellement le fait que chaque personne présente était une création unique de Dieu et à croire qu’en coopérant avec Dieu toute personne pouvait découvrir une vie nouvelle en croyant en Jésus Christ et en l’acceptant par la foi.

Par miracle, ces semences de vérité ont pénétré Karioti, son cerveau a été guéri et sa vie transformée en un instant glorieux où l’amour, la compassion et la puissance de Dieu lui ont miraculeusement rendu la raison. À côté de l’homme qui l’avait amené à la réunion, Karioti serrait ses détritus contre sa poitrine. Nous avions apporté le message sans rien savoir de sa personne.

De tous les grands miracles dont nous avons été témoins pendant plus de trente ans d’évangélisation de masse dans quelques soixante-dix pays, tous ces miracles ont eu lieu en plein air lors de notre enseignement ou de notre prière et nous ne savions rien du cas de Karioti. Il écoutait quand nous avons parlé et prié. L’Esprit du Seigneur qui baignait cette grande foule de Son amour descendit sur Karioti sans que je puisse expliquer comment. En un instant les démons s’enfuirent, cet homme redevint sain et normal. Il demanda à celui qui l’avait amené : « Qu’est ce que ces choses dans mes bras » ? Avec beaucoup de tact, le jeune prédicateur l’aida à s’en débarrasser puis il se rendit compte que Karioti était vraiment guéri. Il le conduisit vers l’estrade, pour que la foule connaisse le prodige de Dieu.

Voilà Karioti sur l’estrade ses vêtements sales et en lambeaux cachent mal sa nudité. Il a l’air d’un sauvage : il a les cheveux longs et embroussaillés, il est plein de puces, sa barbe est longue, son corps dégage une odeur fétide, mais en le regardant je vois que cet homme a été visité par Dieu, cela saute aux yeux ; je le prends par les épaules et en le regardant bien en face je lui dis : « Karioti comme tu es beau » ! Le voilà tout réconforté.

Je dis : « Karioti, tu es mon frère ; mon père et ton père sont les mêmes, le savais-tu ? Nous ne faisons qu’un » ! Je l’attire contre moi puis je prends du recule et je le dévisage de nouveau. Je lui dis : « Karioti, je suis fier de toi ; tu vas faire du chemin ! Dieu mon Père t’as créé, Il a un plan pour toi que personne d’autre ne peut accomplir aussi bien que toi ». Je l’étreins de nouveau.

Alors il donne un témoignage sur l’horreur de ces dix-sept ans de folie, puis la merveille de Jésus qui est venu le guérir pendant que j’enseignais l’Évangile et la paix intérieure qu’il a trouvée sitôt délivré de cette terrible oppression qui détruisait sa vie depuis si longtemps. Quand il finit de parler je dis au prédicateur : « Amenez-le prendre un bain, désinfectez-le, coupez-lui les cheveux et la barbe achetez-lui des souliers et des habits neufs sans oublier une belle cravate, trouvez-lui une Bible, ramenez-le demain et que la foule voit ce que Dieu a fait ».

Le lendemain, Karioti est assis sur l’estrade. On le prendrait pour un des pasteurs ! Après cela il est sur l’estrade à chaque réunion. Il n’en manque aucune. Chaque soir je lui demande de lire l’écriture qui servira de base à ma prédication. Chaque fois qu’il lit, tous les habitants s’émerveillent du miracle que Dieu a fait dans leur ville. Ils connaissaient tous le coureur fou et ils sont émerveillés de le voir chaque jour sain, normal, heureux et dans son bon sens.

Aux jours de la Bible, selon Jean chapitre 2 verset 23, plusieurs crurent en son Nom voyant les miracles qu’Il faisait et selon Jean chapitre 6 verset 2, une grande foule le suivait et voyant les miracles qu’Il opérait sur les malades.

Ce fut pareil à Niéri. Des milliers se tournèrent vers le Seigneur voyant les miracles opérés par Christ à travers la puissance de Son évangile. Karioti était parfaitement normal ; il était propre, bien coiffé, et portait son complet tous les jours.

A chaque réunion, il est venu écouter et apprendre et il est devenu un monsieur remarquablement équilibré.

La puissance des vérités dont je te fais part dans ce message, transformèrent Karioti, ce coureur fou, sauvage et demi-nu en un chrétien propre et bien vêtu. Il trouva une bonne place et devint une influence positive parmi la communauté Kikuou. C’est l’exemple vivant de quelqu’un qui est passé du néant à une vie pleine de sens. Il avait découvert sa propre valeur en tant que merveilleuse création de Dieu.

MESSAGE 5 : Tu as une valeur tel que tu es.

J’ai une grande valeur parce que je suis créé à la ressemblance de Dieu.

Je suis de la même espèce que Lui.

J’ai une importance vitale parce que j’ai part au plan de Dieu.

Un ivrogne vautré dans le caniveau entendit un chrétien qui préchait l’Evangile dans la rue, le prédicateur soulignait l’importance de la vie et essayait de rendre les gens conscients de leur propre valeur de personnes crées à la ressemblance de Dieu ; il mettait l’accent sur le prix payé par Dieu pour le salut de chaque personne ; il expliquait que Dieu nous a aimés au point d’acheter notre rédemption au prix de Son propre Fils, Jésus Christ qui était venu mourir à notre place. L’ivrogne fut touché de penser que Dieu l’appréciait tant. Il ne s’était jamais douté que sa vie comptait pour Dieu.

Quand le prédicateur ambulant eut fini son message , l’ivrogne l’interpela : « Monsieur, je veux être sauvé mais je suis ivre je ne vaux rien ».

Le prédicateur répondit : « Ami, Dieu t’aime tel que tu es ! Il t’a créé comme Lui ; Il a payé pour te racheter ; Il n’est pas fâché contre toi ! Si tu veux bien croire que Jésus Christ est mort à ta place. Il t’apprécie comme tu es ; accepte-le simplement et accepte Son amour pour toi » !

« Oh, oui ! d’accord » ! dit l’ivrogne.

Il fut transformé. Dans son ivresse, Jésus vint en lui pour le sauver et le transformer. La bouteille perdit son attrait. Il devint un disciple de Jésus et retrouva un mode de vie productif.

Le miracle commença quand il comprit qu’il avait de la valeur devant Dieu.

En acceptant ta propre valeur, tu peux accepter la valeur que Dieu attribue aux autres. En réalisant que Dieu t’estime, qu’Il t’a créé à Sa propre image, tu peux accepter le fait qu’étant enfant de Dieu, tu mérites le bonheur, la paix, le succès et l’épanouissement dans la vie. Désormais, personne au monde ne te fera croire que tu es inférieur, indigne ou sans mérite.

Un de mes amis qui est pasteur d’une grande assemblée en Californie fut converti et appelé à précher l’Evangile un soir au comptoir d’une boîte de nuit. Accoudé au bar, il a soudain réalisé que Dieu l’aimait et l’appréciait tel qu’il était.

Brusquement, l’Esprit de Dieu l’a visité ; il a décidé de ne plus détruire ce que Dieu avait sauvé à si grand prix ; il a baissé le front dans la prière en confessant ses péchés et il a accepté Jésus-Christ et Son amour là dans ce bar. Appuyé au comptoir, en sanglotant il a reçu Jésus comme Seigneur.

En pleurant, il a dit au Seigneur qu’il consacrerait sa vie à parler aux autres de Son amour et de Sa puissance-miracle ; puis il a relevé la tête et, dit-il, ce bar enfumé lui est soudain apparu comme un coin du ciel. Sa joie et sa paix étaient tellement intenses qu’il a voulu fêter sa conversion. Alors il a crié spontanément et à la ronde : « Ecoutez, vous tous, Jésus Christ vient de me sauver ici-même et je Lui ai promis de consacrer ma vie à parler aux autres de Son amour et de Sa puissance ; il faut célébrer cela : Barman, une tournée générale c’est moi qui paye » !

D’accord, ce n’était pas très orthodoxe mais l’homme était sincère et ce jour-là, il mit fin à sa vie de buveur et de noceur ?

Il commença à étudier et il est depuis devenu un grand leader et un des meilleurs pasteurs de Californie.

Quand tu découvres que Dieu t’apprécie et qu’Il a payé pour toi un prix suprême parce-qu’Il t’aime, tu découvres le principe qui ouvre la porte au bonheur véritable, à la paix, à la réussite et à l’épanouissement dans la vie.

MESSAGE 6 : L’amour a prouvé ta valeur

Jésus dit : « Regarde mes mains, je suis Jésus » ! L’Hindou vit l’estime de Dieu pour lui.

Le prix payé pour moi est l’évidence de ma valeur devant Lui.

C’est merveilleux quand tu saisis l’optique de Dieu Son attitude envers toi et ta vie. Voici une partie de ce que Dieu déclare à notre sujet dans Romains chapitre 5 versets 1 à 11 « Ainsi maintenant nous avons été justifiés devant Dieu en raison de ce que Jésus Christ a fait pour nous. Il nous a mis dans cette situation privilégiée qui est la notre et nous attendons joyeusement et avec confiance de vraiment devenir tout ce que Dieu veut pour nous. Nous pouvons relever la tête car nous savons combien Dieu nous aime. Dès à présent, nous nous réjouissons de notre nouveau rapport avec Dieu grâce à ce que notre Seigneur Jésus Christ a fait en mourant pour nos péchés faisant de nous les amis de Dieu ».

Notez ces trois affirmations : verset 2, Il nous a mis dans cette situation privilégiée, nous attendons joyeusement de devenir tout ce que Dieu veut pour nous ; verset 11, nous nous réjouissons de notre nouveau rapport avec Dieu qui fait de nous les amis de Dieu.

Un brave villageois, affligé d’une hernie très grave et infirme d’une jambe, assista à l’une de nos croisades.

Le premier soir, il apprit que Dieu l’estime tant qu’Il a donné Son Fils pour le racheter ; il crut le message et Jésus le guérit totalement et instantanément. Le lendemain soir, il porta sa fille à la croisade. Elle était invalide des suites de la polio.

En entendant l’Evangile, elle crut au Seigneur et fut sauvée puis miraculeusement guérie comme son père ; elle put marcher courir et sauter aussi bien que n’importe qui, lors le vieil homme amena sa soeur démente ; on l’enchaînait généralement à un arbre comme une bête sauvage parce qu’elle était atteinte de folie furieuse ; il avait fallu quatre hommes pour la mener à la croisade afin de la faire tenir en place et de la faire taire.

Pendant notre enseignement, comme dit Luc 16 verset 17, la puissance du Seigneur s’est manifestée par des guérisons. Les mauvais esprits qui dominaient son esprit, s’enfuirent elle fut complètement guérie par la puissance et la présence du Christ.

Ces miracles extraordinaires se sont opérés dans cette famille par la foi en la parole de la promesse divine. Ils ont découvert que Dieu les appréciait, avait payé pour les racheter, Il les aimait et voulait venir vivre avec eux.

C’est à travers ce message de la valeur devant Dieu, que ce père a pris foi en Dieu. On ne lui avait jamais dit que lui, un pauvre villageois d’Afrique était une valeur devant Dieu, que sa fille paralysée était essentielle au plan de Dieu ni que sa soeur folle à lier qui écumait de rage en poussant des cris de bête sauvage avait tellement de valeur à ses yeux que Dieu avait payé pour lui restituer son style de vie.

C’est ce principe qui ouvrit la porte à une puissante foi en Christ et en Son amour. Ce villageois d’ Afrique acquit cette foi en découvrant ces vérités ; cette découverte lui permit de faire appel au Seigneur avec foi et toute sa famille fut bénie et retrouva la paix avec Dieu ainsi qu’une vibrante santé pour le corps.

Ayant découvert le principe de ta valeur devant Dieu et l’amour intense qu’IL a pour toi tu pourras faire appel à Lui avec foi et le miracle qu’il te faut deviendra chose faite.

Dans une de nos croisades en Inde, un étudiant se tenait loin dans la foule, les bras croisés fumant de rage. Il se demandait comment chasser ces étrangers de sa ville, enrayer leur influence sur ses compatriotes mais quand nous avons prêché Jésus et prié, le Seigneur est soudain apparu à ce jeune activiste.

En le regardant droit dans les yeux, Il ouvrit ses mains percées par les clous et dit : « Regarde mes mains, je suis Jésus » puis avec un doux sourire et des yeux pleins de compassion, Il disparut. Le jeune étudiant tomba à genoux en pleurant et reçu Jésus Christ comme son Seigneur et Maître. Il dit à la multitude ce qu’il lui était arrivé et des centaines de personnes acceptèrent le Seigneur ; cet homme vit le Seigneur et sa vie fut transformée à jamais. Il réalisa à quel prix Dieu avait prouvé qu’Il l’appréciait.

Ayant prêché devant les multitudes dans près de soixante-dix pays, je sais quelque chose des fondements et enseignements des grandes religions du monde Bouddah, Mahomet, Confucius et autres ; Jésus Christ est le seul qui soit mort pour ses disciples ; Il est le seul à les avoir aimés au point de donner Sa vie pour eux, Il est le seul à être ressuscité et à être revenu vivre en eux pour continuer Son oeuvre d’amour à travers ceux qui croient en Lui. En revenant du tombeau, Il ne leur a pas fait de longs discours sur ses souffrances ou Son amour pour eux ; Il leur a simplement montré ses mains et son côté, Il leur a montré l’empreinte des clous et la blessure de lance dans son côté.

FIN DE LA PREMIERE PARTIE

 Retourner à la page études bibliques

Aller à la 2ème partie de l'étude